L’Ontario interdit la vente en porte-à-porte de certains produits à partir du 1er mars

Les chaudières, les chauffe-eau et les climatiseurs, notamment, ne pourront plus être vendus en porte-à-porte à partir du 1er mars en Ontario.

Le député de la circonscription torontoise d’Etobicoke centre, Yvan Baker avait présenté ce projet de loi après avoir entendu des histoires horribles de personnes âgées qui faisaient face à des tactiques de vente agressives de la part de certains vendeurs.

« Une personne m’a dit : “nous devons vraiment faire quelque chose pour nous assurer que les gens ne craignent pas d’ouvrir leur porte, qu’ils se sentent en sécurité chez eux” », a-t-il expliqué jeudi à Queen’s Park.

L’interdiction concerne la vente des produits suivants : épurateurs d’air, climatiseurs, purificateurs d’air, services de nettoyage de conduits, chaudières, filtres à eau, chauffe-eau, purificateurs d’eau, adoucisseurs d’eau, dispositifs de traitement de l’eau, ensembles de ces produits ou services.

« Les contrats de porte-à-porte figurent parmi les principales plaintes reçues par le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs », dit le gouvernement dans un communiqué.

À partir du 1er mars, un vendeur ne pourra conclure un contrat au domicile d’un consommateur que s’il a été contacté préalablement et invité.

Les contrats qui enfreignent les nouvelles règles seront considérés comme nuls et les clients pourront conserver les biens et services sans aucune obligation.

Les consommateurs auront aussi un délai de réflexion de 10 jours qui leur permettra d’annuler sans pénalité.



Demos

Layout

Wide
Boxed

Nav Mode